📦Profitez de la livraison gratuite* dès 50€ d’achat (*vers la France)

Les mantras et leurs pouvoirs

Les Mantras

Vous êtes-vous déjà demandé ce que vous chantiez pendant un cours de yoga qui semble toujours insuffler un profond sentiment de calme ? Jetez un coup d’œil à la neuroscience qui se cache derrière la façon dont les mantras apportent de puissants ajouts à vos pratiques de yoga, et trouvez celui qui vous convient le mieux.

Mon expérience et ma découverte des mantras

À la recherche d’une vie spirituellement satisfaisante, je commence à assister à des concerts de musique sacrée. Quelque chose dans le rituel et le chant des mantras m’a fait revenir encore et encore sans vraiment comprendre pourquoi.

Finalement, j’ai commencé à expérimenter la musique tout seule. Un jour, un ami musicien m‘a invité à chanter en soutien dans son groupe, qui combinait le chant de mantra avec du rock, du reggae, du jazz et de la musique africaine. J’ai sauté sur l’occasion de jouer et de chanter ces sons et mots sacrés – que les praticiens pensent capables de changer les états d’esprit et d’élever la conscience.

J’aimais les syllabes et la façon dont elles roulaient dans ma bouche, mais je ne savais pas encore à quel point c’était puissant !

Un jour, un moine bouddhiste m’a offert un outil qui, selon lui, l’aiderait à faire face aux moments difficiles de la vie et permettrai de trouver le calme et la sérénité – une pratique appelée japa, dans laquelle un mantra est répété, silencieusement ou à haute voix, tout en faisant passer un collier de perles (ou mala) entre ses doigts.

Choisissez de préférence un mala tibétain authentique, il existe des mala en os, en bois, en pierres, en ambre ou encore en graines. Celui étant considéré comme le plus sacré est le mala en graine de rudraksha.

Le premier mantra que ce moine m’ai suggéré était Ram, qui peut être interprété comme « le feu intérieur qui brûle les impuretés et le mauvais karma ». Je ne comprenait pas entièrement la signification du mantra mais j’ai décidé d’essayer.

Après presque deux semaines de récitation silencieuse du Ram pendant plusieurs minutes (et parfois des heures) chaque jour, j’ai commencé à ressentir un changement dans ma façon de me sentir.

Ce qui m’apparaissait comme une petite tache de lumière a grandi et grandi à chaque récitation de ce mantra. Lorsque j’ai commencé à me détacher de mes pensées, j’ai lentement cessé d’agir sur mes pensées négatives.

Quand je donnais à mon esprit quelque chose sur quoi me concentrer, quelque chose en plus de mes pensées, cela me soulageait. Après six mois de pratique quotidienne du japa, j’ai pu accéder à la vraie joie au plus profond de moi même.

Les effets neurologiques du mantra sur le cerveau

Je me suis simplement inspiré de ce que les yogis connaissent depuis plusieurs milliers d’années : les mantras, qu’ils soient chantés, chuchotés ou récités en silence, sont de puissants outils de méditation et de thérapie. La science occidentalecommence seulement à rattraper son retard.

Les neuroscientifiques, équipés d’outils d’imagerie cérébrale de pointe, commencent à quantifier et à confirmer certains des bienfaits pour la santé de cette pratique ancienne, comme sa capacité à libérer votre esprit du bavardage de fond et à calmer votre système nerveux. Dans une étude récemment publiée dans le Journal of Cognitive Enhancement, des chercheurs de l’université de Linköping, en Suède, ont mesuré l’activité d’une région du cerveau qui est active pendant l’autoréflexion et l’errance mentale afin de déterminer comment la pratique de la méditation de mantras l’affecte. Du point de vue de la santé mentale, un réseau de modes par défaut trop actif peut signifier que le cerveau est distrait, et non pas calmé ou centré.

Ces chercheurs ont demandés à un groupe de sujets de participer à un cours de Yoga Kundalini qui comprenait six séances de 90 minutes sur deux semaines. Chaque séance commençait par des exercices de yoga (asanas et respiration) et se terminait par une méditation de 11 minutes basée sur des mantras. Les sujets récitaient le mantra Sat nam (traduit par « véritable identité ») tout en plaçant leurs mains sur leur cœur.

Le même groupe a également effectué un contrôle par tapotement des doigts, dans lequel il a été demandé d’appuyer lentement sur un clavier à quatre touches.

La région du cerveau des sujets ont été davantage supprimés pendant la méditation de mantra que pendant l’exercice de tapotement des doigts et la suppression s’est accrue à mesure que l’entraînement aux mantras augmentait. « L’étude suggère que l’entraînement au mantra peut réduire plus efficacement les distractions » explique Rozalyn Simon, auteur de l’étude.

Les Vertues De La Méditation

En fait, les recherches suggèrent que peu importe si vous récitez un ancien mantra sanskrit tel que le Sat nam ou n’importe quel son, mot ou phrase – tant que vous répétez quelque chose avec une attention concentrée, vous obtiendrez des résultats.

Depuis les années 1970, Herbert Benson, professeur de médecine à la Harvard Medical School et fondateur de l’Institut Benson-Henry pour la médecine du corps et de l’esprit au Massachusetts General Hospital, étudie comment la méditation et la prière peuvent modifier les états mentaux et physiques.

Il s’est particulièrement intéressé à ce qui provoque un état méditatif, qu’il appelle « la réponse de relaxation ». Benson a fait des expériences avec des sujets qui répétaient des mantras sanskrits ainsi que des mots non religieux, comme « un », et a découvert que, peu importe ce que le sujet répète, le mot ou la phrase a presque les mêmes effets : la relaxation et la capacité de mieux faire face aux facteurs de stress inattendus de la vie.

Plus récemment, les scientifiques de plusieurs universités et instituts ont appliqué des outils modernes d’imagerie cérébrale pour arriver à peu près aux mêmes conclusions que Benson. Une étude réalisée en 2015 par des chercheurs en Israël a révélé que les personnes qui répétaient silencieusement le mot echad (« un » en hébreu) connaissaient un apaisement de l’esprit. Les sujets ont rapporté que c’était relaxant et qu’ils avaient moins de pensées.

Les racines du mantra, histoire et signification

Pour comprendre le fonctionnement du mantra, il peut être utile de se pencher sur sa traduction. Le mot mantra est dérivé de deux mots sanskrits : manas (esprit) et tra (outil). Le mantra signifie littéralement « un outil pour l’esprit » et a été conçu pour aider les praticiens à accéder à une puissance supérieure et à leur vraie nature.

« Le mantra est une vibration sonore par laquelle nous concentrons consciemment nos pensées, nos sentiments et notre intention la plus élevée » 

Le yoga du chant (les mantras)sont bénéfique pour la santé, le bonheur, la paix et la prospérité. Avec le temps, cette vibration s’enfonce de plus en plus profondément dans votre conscience, vous aidant à ressentir sa présence en tant que shakti (une force puissante, bien que subtile, qui agit à l’intérieur de chacun de nous et nous transporte dans des états de conscience plus profonds)

L’un des mantras les plus universellement récités est la syllabe hindoue sacrée Aum, considérée comme le son de la création de l’univers. Aum (généralement orthographié Om) est censé contenir toutes les vibrations qui ont existé ou existeront dans le futur.

C’est également la racine énergétique d’autres mantras plus longs, dont Om namah shivaya (« Je m’incline devant Shiva » – Shiva étant le Soi intérieur, ou la vraie réalité), et Om mani padme hum (qui signifie essentiellement « joyau du lotus », et a été interprété comme « En pratiquant un chemin qui unit méthode et sagesse, vous pouvez vous transformer en corps, parole et esprit exaltés et purs d’un Bouddha »).

Ces mantras hindous populaires sont en sanskrit, mais les mantras ont des racines profondes dans toutes les grandes traditions spirituelles et peuvent être trouvés dans de nombreuses langues, y compris l’hindi, l’hébreu, le latin et l’anglais.

Par exemple, un mantra populaire pour les chrétiens est simplement le nom de Jésus, tandis que les catholiques répètent couramment la prière de l’Ave Maria. De nombreux juifs récitent Barukh atah Adonai (« Tu es béni, ô Seigneur ») ; tandis que les musulmans répètent le nom Allah comme un mantra.

Yantras

Comment démarrer une pratique de mantra ?

Dans certaines pratiques, comme la méditation transcendantale, les étudiants engagent et étudient avec un mantra et un chef de méditation formé pour apprendre et recevoir des mantras spécifiques et personnalisés. Mais il existe de nombreuses façons de pratiquer les mantras de manière indépendante et gratuite.

La cohérence est essentielle quel que soit le mantra choisi. Vous animez un mantra par une pratique régulière sur une période de temps de plusieurs mois ou même de plusieurs années. C’est un peu comme frotter un silex contre une pierre pour faire du feu. La friction des syllabes dans votre conscience, le fait de vous ramener au mantra encore et encore, et surtout l’attention que vous portez et ressentez sur la résonance du mantra dans votre conscience finira par ouvrir l’énergie du mantra, et il cessera d’être juste des mots pour devenir une énergie vivante que vous ressentirez comme un changement de votre état intérieur.

Si vous souhaitez intégrer des pratiques basées sur des mantras dans vos routines de yoga et de méditation, commencez par demander à un professeur de vous suggérer un mantra à essayer,où, commencez avec nos 5 mantras disponible sur cette article.

Idéalement faites passer un mala (collier de perles sacrées) entre vos doigts et portez une amulette bouddhiste autour du cou. Certains praticiens utilisent de l’encens et disposent un bouddha dans la pièce servant à la pratique de la méditation pour aider à se centrer.

Les professeurs de mantra et de méditation recommandent de commencer par s’allonger ou s’asseoir dans une position confortable et de répéter silencieusement le mantra, une fois à l’inspiration, une fois à l’expiration. Ne vous fixez pas sur le mantra (vous le saurez si votre front commence à se plisser). Lorsque des pensées ou des sentiments vous viennent à l’esprit, essayez simplement de les remarquer, puis recommencez à réciter le mantra en silence. Voyez si vous pouvez consacrer 10 à 20 minutes par jour à la pratique.

Plusieurs traditions suggèrent de rester avec un mantra pendant plusieurs mois avant de passer à un autre, afin d’approfondir votre pratique et de cultiver un sentiment d’aisance, de présence et de paix.

En tant que débutant ou intermédiaire, vous devez souvent vous entraîner pendant un certain temps, avant qu’un mantra ne s’ouvre vraiment à vous.

Après des années de pratique du chant spirituel j’ai fait l’expérience d’une connexion plus profonde avec les mantras.

Maintenant, à vous de jouer, vous me remercierez !

Laisser un commentaire