📩Livraison Offerte dĂšs 50€ d’achat📩

Comment devenir bouddhiste ?

devenir bouddhiste
Table des matiĂšres

L'article en vidĂ©o đŸ‘‡đŸ»

Les bouddhistes se dĂ©crivent gĂ©nĂ©ralement comme des personnes heureuses. Mais devenir bouddhiste ne change pas le monde qui nous entoure comme par magie pour l’adapter Ă  nos besoins.

Alors qu’est-ce qui change ?

Pour ĂȘtre bouddhiste, il n’est pas nĂ©cessaire de porter des vĂȘtements spĂ©ciaux, de changer ses habitudes alimentaires, de renoncer Ă  ses biens matĂ©riels ou Ă  sa vie sociale. Il s’agit simplement de changer notre perception, de ne pas prendre les obstacles qui se prĂ©sentent Ă  nous si sĂ©rieusement et de considĂ©rer tout ce qui nous entoure comme intĂ©ressant et plein de potentiel. C’est simple Ă  dire, mais pas toujours facile Ă  faire.

En comprenant les enseignements et en utilisant des outils comme la mĂ©ditation, en tant que bouddhistes, nous modifions progressivement notre vision de ce qui se passe dans la vie. Il ne s’agit pas de mettre des lunettes roses, mais plutĂŽt d’enlever les voiles qui nous empĂȘchent de voir la rĂ©alitĂ© des choses.

Lorsqu’il s’agit de vivre les enseignements, les moines, les nonnes et les laĂŻcs ont des modes de vie trĂšs diffĂ©rents.

Que pouvons-nous dire ici des bouddhistes de la voie du diamant ?

Les bouddhistes de la voie du diamant sont des laïcs, qui ont souvent une famille et un emploi régulier, et qui intÚgrent les méthodes bouddhistes dans leur vie quotidienne.

Qu'est-ce qui fait de vous un bouddhiste ?

Pour devenir bouddhiste, il faut commencer par assumer la responsabilitĂ© de crĂ©er sa propre vie en sachant que la cause et l’effet (le karma) est bien rĂ©el. Avec nos pensĂ©es et nos jugements, nous crĂ©ons des attitudes et des habitudes qui nous limitent ou nous libĂšrent. Avec l’expĂ©rience, nous sachons que ce que nous crĂ©ons aujourd’hui seront les causes de nos situations de demain.

Si nous voulons prendre cette responsabilitĂ© et dĂ©cider d’utiliser cette chance pour atteindre l’Ă©tat de Bouddha, de quoi avons-nous besoin ?

L’esprit est la seule chose qui ne change pas. L’esprit n’est pas nĂ© et par consĂ©quent , il ne meurt pas. Il est toujours et partout comme l’espace. L’illumination, ou l’Ă©tat de Bouddha, est un Ă©tat d’esprit pleinement dĂ©veloppĂ© et constitue l’objectif du bouddhisme. En tant que bouddhistes, nous Ă©tablissons une connexion avec cet Ă©tat – nous nous ouvrons Ă  lui – et nous appelons cela prendre refuge. Nous prenons Ă©galement refuge dans les enseignements (Dharma) qui nous mĂšnent au but, dans nos amis sur le chemin (Sangha) et dans notre professeur (Lama).

À partir de l’Ă©tat de joie totale et d’accomplissement de l’illumination, nous pouvons faire le plus pour le bien des autres. Les bouddhistes renforcent donc leur dĂ©termination Ă  poursuivre cet objectif, afin de pouvoir le partager avec les autres. Et d’utiliser toute la force et la perspicacitĂ© que nous obtenons en chemin pour le bien de tous. Cette aspiration noble est plus connue sous le nom de promesse du bodhisattva.

Devenir Bouddhiste : Comment devient-on éclairé ?

En pratiquant la mĂ©ditation, nous nous habituons Ă  ĂȘtre dans un Ă©tat oĂč les Ă©motions sont moins perturbantes et oĂč il y a plus de joie et de clartĂ©. Si une situation difficile se prĂ©sente, pouvons-nous la voir sous un angle plus large et moins dramatique ? Pouvons-nous voir le potentiel mĂȘme chez cette personne qui dĂ©clenche nos Ă©motions aujourd’hui ?

Il est vraiment important de commencer la journĂ©e en se rappelant la compassion. Cela ne doit pas prendre beaucoup de temps, mais il suffit de prendre conscience pendant un instant du nombre d'ĂȘtres qui existent et de souhaiter rĂ©ellement que chacun soit libĂ©rĂ© de la souffrance.
Cela fait une grande différence si vous souhaitez que tout ce que vous faites leur profite d'une maniÚre ou d'une autre.

Hannah Nydahl, interview dans Buddhism Today

Notre pratique de la mĂ©ditation est comme un laboratoire ; nous travaillons sur nous-mĂȘmes dans un environnement fermĂ©. Ensuite, nous vĂ©rifions notre point de vue et nos rĂ©actions dans la vie quotidienne – coincĂ©s dans les embouteillages, nĂ©gociant au travail, ou faisant de notre mieux avec nos partenaires, nos collĂšgues ou nos enfants.

La preuve du dĂ©veloppement spirituel est que nous sommes mieux Ă  mĂȘme de gĂ©rer les situations de la vie rĂ©elle avec grĂące, compĂ©tence et humour.

Si cela semble raisonnable et utilisable, il est naturel de se demander par oĂč commencer.

Par oĂč commencer le bouddhisme ?

En Occident, le moyen le plus simple est de trouver un centre bouddhiste prĂšs de chez vous, oĂč vous pourrez recevoir une introduction au bouddhisme et apprendre la mĂ©ditation. Il y a gĂ©nĂ©ralement des livres, des magazines et des confĂ©rences enregistrĂ©es Ă  consulter.

Si vous aimez les gens et les mĂ©ditations du centre bouddhiste, il est logique d’assister Ă  une confĂ©rence d’un maĂźtre bouddhiste comme Lama Ole Nydahl ou Karmapa lorsqu’ils enseignent dans votre ville ou votre pays.

Comment devenir bouddhiste au départ ?

Toute personne peut ĂȘtre bouddhiste. Il n’est pas nĂ©cessaire de « naĂźtre » dans le bouddhisme, ni que ses parents soient bouddhistes. On peut ĂȘtre de n’importe quelle race, pays, milieu socio-Ă©conomique, sexe, etc. Les personnes qui souhaitent s’identifier comme bouddhistes participent gĂ©nĂ©ralement Ă  une cĂ©rĂ©monie appelĂ©e « prise de refuge dans la Triple Gemme ».

Il s’agit d’un acte simple consistant Ă  rĂ©citer trois fois le verset de refuge devant un monastique. Le verset de refuge exprime la confiance d’un individu dans le Bouddha, le Dharma et la Sangha comme moyen de soulager la souffrance et d’atteindre l’illumination.

En acceptant la voie de la Triple Gemme, on accepte Ă©galement d’observer les cinq prĂ©ceptes ou rĂšgles qui engendrent la bonne conduite. 

Prendre refuge dans la Triple Gemme.

Tous les bouddhistes qui suivent la bonne pratique doivent prendre refuge dans la Triple Gemme comme premiĂšre Ă©tape. En prenant refuge, on dĂ©clare qu’on est un disciple des Trois Joyaux. Les trois joyaux sont le nom collectif du Bouddha, du Dharma et du Sangha. 

Se rĂ©fugier dans la Triple Gemme signifie « aller vers » et « compter sur » la Triple Gemme, pour demander de l’aide et obtenir la dĂ©livrance des chagrins. C’est comme les enfants qui se sentent en sĂ©curitĂ© sous la protection de leurs parents. Les personnes ĂągĂ©es trouvent de l’assurance si elles se dĂ©placent avec une canne. Les marins ont besoin de la boussole pour pouvoir naviguer en toute sĂ©curitĂ©, et les personnes qui marchent la nuit ont besoin de lampadaires lumineux pour pouvoir voir dans quelle direction aller. 

La Triple Gemme est aussi comme une boussole pour nous. Nous nous en remettons à elle pour trouver un port sûr sur le grand océan. La récitation continuelle de la formule de refuge peut apporter le soutien de la triple gemme. Nous pouvons surmonter la misÚre de la vie pour trouver notre véritable moi, un refuge dans cette vie et dans le futur. 

Bouddha est le mot pali qui dĂ©signe l’ĂȘtre pleinement Ă©clairĂ©. AnimĂ© d’une profonde compassion, le Bouddha a enseignĂ© aux gens le moyen de mettre fin Ă  la souffrance et d’atteindre l’illumination. 

Le Dharma dĂ©signe les enseignements du Bouddha visant Ă  vaincre le dĂ©sir, la mauvaise volontĂ© et l’ignorance afin de libĂ©rer les gens du cycle de la naissance et de la mort. Le dharma comprend le Tripitaka (les sutras, le vinaya et les sastras) et les douze divisions du canon Mahayana. 

Sangha est le mot pali qui signifie « harmonie du groupe ». Sangha désigne ici les moines et les nonnes de la communauté. 

La communauté monastique à ses principales caractéristiques qui sont :

– tous les membres de la communautĂ© monastique essaient de mettre fin aux attachements, ce qui constitue leur objectif commun. 

– pour atteindre l’harmonie du groupe, les membres sont tenus de respecter strictement les rĂšgles suivantes : 

  1. L’unitĂ© de pensĂ©e. 
  2. L’Ă©galitĂ© des droits pour tous les membres de la communautĂ©.
  3. Une capacité financiÚre égale pour tous les membres.
  4. La promotion et le partage d’intĂ©rĂȘts communs.
  5. Être aimable et courtois les uns envers les autres en paroles.
  6. Considérations et bonne volonté envers les autres. 
comment devenir bouddhiste

Par consĂ©quent, la communautĂ© monastique offre un environnement idĂ©al pour la culture individuelle et constitue une base importante pour l’enseignement du dharma Ă  la communautĂ© au sens large. 

En d’autres termes, le Bouddha est le Sauveur, le Dharma la vĂ©ritĂ© et la Sangha l’enseignant. Ce sont les conditions fondamentales et essentielles pour la culture d’une personne.

Par exemple, un patient a besoin du diagnostic d’un bon mĂ©decin (le Bouddha), pour le traitement d’une maladie grave, nous avons besoin d’un mĂ©dicament correct (le Dharma) et pour guĂ©rir, nous avons besoin de personnes pour nous aider (la Sangha). De la mĂȘme maniĂšre, nous devons compter sur l’aide du Bouddha, du Dharma et de la Sangha pour notre culture. 

Le terme « gemme » décrit normalement des pierres précieuses. Dans nos efforts pour nous libérer de la détresse de cette vie, le Bouddha, le Dharma et le Sangha sont les pierres les plus précieuses que nous ayons. 

Une personne peut avoir fait d’innombrables offrandes dans les sanctuaires, mais sans participer rĂ©ellement Ă  la cĂ©rĂ©monie du refuge, elle n’est considĂ©rĂ©e que comme un spectateur intĂ©ressĂ© par la voie bouddhiste.

Cette situation est comparable Ă  celle d’un Ă©tudiant non inscrit qui est autorisĂ© Ă  assister aux cours de maniĂšre non officielle en tant qu’observateur. 

Celui qui prend refuge doit Ă©galement avoir la bonne comprĂ©hension et la bonne vue. Ainsi que d’avoir de fortes croyances en la cause et l’effet, et « de pratiquer toutes les vertus et de cesser toutes les mauvaises actions. » Ce n’est que de cette maniĂšre que nous pouvons dĂ©couvrir les vĂ©ritables bienfaits du Dharma et maintenir nos croyances.  

 

Articles Similaires

devenir bouddhiste

Comment devenir bouddhiste ?

đŸ§˜đŸ»â€â™‚ïžLes bouddhistes se dĂ©crivent gĂ©nĂ©ralement comme des personnes heureuses. Mais devenir bouddhiste ne change pas le monde qui nous entoure comme par magie pour l’adapter Ă  nos besoins. Alors qu’est-ce qui change ?

Lire la suite »
bracelet priere bouddhiste

Les bracelets bouddhistes

đŸ™đŸ» L’histoire du bracelet bouddhiste remonte Ă  plus de 3000 ans. Son origine reste encore difficile Ă  prĂ©ciser, mais il provient de la culture orientale.

Lire la suite »
les statues de bouddha

Les statues de Bouddha

đŸ§˜đŸ»â€â™‚ïžBouddha est un personnage qui incarne la sagesse. Son parcours exemplaire Ă  donner l’idĂ©e de sculpter plusieurs statues Ă  son effigie…

Lire la suite »
bijoux bouddhistes

Les bijoux bouddhistes

đŸ™đŸ»Les bijoux ont une place importante chez les bouddhistes. Ils constituent un pont entre le monde spirituel et physique puis symbolisent la positivitĂ© et la prospĂ©ritĂ©. De quoi sont composĂ©s ces accessoires et pourquoi sont-il porté ? Les rĂ©ponses dans cet article …

Lire la suite »
lp suk moine bouddhiste

Moine Bouddhiste Luang Pu Suk

LP Suk est l’un des plus lĂ©gendaires anciens moines gourous qui aient jamais vĂ©cu. Il est largement considĂ©rĂ© en ThaĂŻlande comme le grand maĂźtre le plus accompli de la Wicha (les arts occultes).

Lire la suite »
Laisser un commentaire